NO PROJECT


BUNO LOCO (Fou à lier)

(crazy as hell or crazy as fuck )

 

Puisque tout est fini, alors tout est permis...


Parvenu à un certain degré, le désespoir devient une panacée. Puisque tout est fini, alors tout est permis. Nous sommes après la mort, et une certaine folie s’empare de nous. Pareils à des ballons déjà partis trop haut, nous ne pouvons plus redescendre: dans un ciel sans repères, nous cherchons les nouvelles couleurs. Le monde est une pâte à modeler, pas cette masse inerte et triste pour laquelle il passe. Des futurs multicolores nous attendent. N’ayez pas peur, il n’y a plus rien à perdre.


S´il faut aller au cimetière
J´prendrai le chemin le plus long
J´ferai la tombe buissonnière
J´quitterai la vie à reculons
Tant pis si les croqu´-morts me grondent
Tant pis s´ils me croient fou à lier. — Georges Brassens,


    « Il y a de l'impertinence à exister dans un pays où un enfant que l'on prend à chanter à son gré se fait inévitablement rabrouer d'un "arrête, tu vas faire pleuvoir!" »


Buno es un loco, un polisson en viaje à venus, que canta sin saber cantar. Naci en Vesoul como la canción de Brel pero que se piensa argentino en algunas ultimas curdas cuando toma champan bien frappé. Un nuevo tipo de ladron que la policía debe buscar porque provoca el desorden en la porqueria del mondo. Mas que Dadá, creó su propio movimiento artístico el internacional "No talent No limit"!